Johanna Fournier est une observatrice sensible des phénomènes urbains, qu’ils soient architecturaux ou sociologiques.
Se risquera-t-on à user à son propos de l’expression «socially engaged practice» dont les Anglo-Saxons sont friands et qui pourrait se traduire par «une pratique socialement engagée» ?
On le pourrait, en gardant toutefois à l’esprit que l’artiste n’est ni un travailleur social ni un aménageur urbain, mais invente ses méthodes et ses outils en fonction du contexte et approche l’espace public avec des moyens sensibles (vue, ouïe, …) voire supra-sensibles (intuition, …). Le résultat est imprévisible — il n’est jamais l’application de recettes — mais fait toujours se rejoindre réalité et utopie.
Lætitia Chauvin

Tous droits réservés - © Johanna Fournier
Photographies : Line Francillon - Hervé Goluza
Site web : Benoit Ricaud - Design : la/projects
Built with indexhibit

book.pdfréférences.pdf